Comprendre les alertes météo

                                                                                       

Comprendre le fonctionnement des alertes météo 

 


Émises par Météo-France, notre site Météo-Gascogne ou tout autres plateformes capables de pouvoir les délivrer au grand public, ces alertes ne sont pas à prendre à la légères et répondent à de nombreux critères très stricts plus ou moins longuement discutés et analysés, ceci seuls ou à plusieurs prévisionnistes en interne, puis rigoureusement validées.

→ Certains paramètres et critères très pertinents, sont alors généralement retenus avant de prendre la décision de lancer une alerte sur un ou plusieurs départements.

Il faut aussi comprendre qu'une alerte émise sur un département ne veut pas dire que ce dernier sera obligatoirement impacté dans son ensemble et à 100 % de la totalité de sa surface... certaines zones pouvant ainsi restées totalement à l'abri du mauvais temps durant toute la durée d'un épisode, ou bien partiellement être touchées par le ou les phénomènes.


→ Comme certains paramètres atmosphériques peuvent parfois aussi rentrer soudainement en ligne de compte sans avoir pu réellement les déceler suffisamment en amont, ils arrivent qu'ils puissent considérablement modifier et faire évoluer la situation en temps réel et prévue dans un sens comme dans l'autre... rendant ainsi parfois l'alerte météo caduque ou bien finalement en-dessous de la réalité des évènements observés en temps réel.

Aussi, sont prise en compte dans une certaine mesure la topographie et la géographie de certains départements, leur fréquentation touristique (notamment en saison estivale), les événements festifs importants à venir et la pertinence moyenne des phénomènes qui ont l'habitude de toucher certaines régions (Ex : la Bretagne peut être généralement plus souvent en alerte orange pour certaines dégradations orageuses qui ne donneraient lieu qu'à un niveau seulement jaune pour l'Aquitaine, car ayant plus l'habitude des orages intenses...).

On se rend compte que le grand public à une grande méconnaissance de la météo dans son ensemble et donc de la particularité de ces fameuses alertes qui suscitent souvent des remarques et vives réactions de la part d'organisateurs d'événements, voir de politiciens et bien entendu en très grande majorité des personnes non-initiés, ne comprenons pas pourquoi certaines alertes ne soient pas justifiées tout le temps et automatiquement par les phénomènes annoncés ou pourquoi, elles n'ont pas été déclenchées à temps ou bien juste... parce que leur patelin représentant qu'une très infime surface du département... à subit de lourds dégâts.

Il est clair aussi que certains médias participent fortement à la prolifération d'idées reçues, d'informations et d'explications parfois erronées sans le moindre effort de correction pourtant si simple à faire quand les occasions se présentent (et elles sont nombreuses), mais aussi certains sites ou pages Facebook très peu professionnelles tenus par certains jeunes passionnés qui préfèrent malheureusement s'en tenir à leurs acquis très sommaires, que de s'auto-corriger et de revoir leurs bases...

De ce fait, nous voyons forcément et avec récurrence pondre de nombreuses cartes d'alertes diverses qui n'apportent rien si ce n'est reprendre maladroitement les données, le graphisme et les bases d'autres alertes lancées par des institutions sérieuses laissant ainsi planer un esprit de confusion et d'incompréhension aux yeux du grand public, ne sachant alors sur qui et sur quoi se fier !

Enfin, j'invite fortement chacun a posé des questions aux divers professionnels et nombreux passionnés de météo (sérieux, engagés et avec de l'expérience) qui se feront surement un plaisir de répondre à vos diverses questions, pour éviter ainsi d'avoir des jugements, un peu trop hâtif !.



 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×